Actualité Studio M

Alexandre Martin est le premier pilote de moto à être sponsorisé par le groupe Schools of the Media Industry. Il participe cette année au championnat de France Promosport et revient sur cette expérience palpitante !

Portrait d'Alexandre Martin, pilote au Championnat de France Promosport

Studio M : Alexandre, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Alexandre Martin : Bonjour, j’ai 26 ans et en ce qui concerne mon parcours scolaire, j’ai plutôt suivi une filière économique. J’ai passé un Bac ES puis j'ai fait des études supérieures dans le management commercial. Je travail actuellement au sein du groupe SMI à temps partiel et je suis agent de production dans une entreprise internationale à plein temps. Vient s’ajouter une nouvelle fonction à mon emploi du temps : celle de pilote moto au championnat de France Promosport !

Studio M : Pouvez-vous nous en dire plus sur ce championnat ?

A.M. : La formule des Coupes de France Promosport a pour but de permettre aux pilotes amateurs et à ceux dont l’ambition est de faire carrière dans le sport motocycliste d’assouvir leur passion dans des conditions optimales. Pour la saison 2016, j’ai donc opté pour le championnat de France Promosport 400 au guidon d’une Yamaha YZF-R3, pourvue d’un moteur bicylindre en ligne de 321 cm³.

alexandre martin 1

Studio M : Quels sont vos objectifs pour cette compétition ? Que représente-t-elle pour vous ?

A.M. : Pour moi cette saison 2016 est avant tout source d’apprentissage car je suis « rookie » dans ce championnat et j’ai beaucoup à apprendre. Mes objectifs sont de réussir à finir toutes les courses du championnat, d'apprendre et de mettre en pratique tous les conseils que je vais avoir au fur et à mesure de la saison. Le niveau est vraiment très élevé cette année et j’aimerais réussir à inscrire mes premiers points au championnat même si je sais que la tâche va être très compliquée. Je trouve dans cette activité l’esprit de compétition, le défi de se surpasser physiquement et psychologiquement tout en allant au bout de soi même. La sensation une fois en course est vraiment indescriptible, il faut le vivre pour le comprendre.

Studio M : Quel genre de pilote êtes-vous ?

A.M. : Je suis plutôt un pilote « sociable ». J’aime beaucoup aller vers les autres pilotes pour partager mes ressentis et mes expériences en piste. J’aime partager et j’adore rendre service quand je le peux. Je suis très concentré avant chaque course et je ne laisse aucun détail au hasard car je suis quelqu’un de très méticuleux.

alexandre martin 3

Studio M : Avez-vous d’autres projets, à l’image du championnat ?

A.M. : Oui c’est certain ! Cette année étant essentiellement de l’apprentissage, j’aimerais beaucoup poursuivre dans le domaine de la compétition moto pour évoluer, changer de catégorie et pourquoi pas me faire repérer par un Team.

Rencontre avec un passionné de moto

Studio M : Comment est née votre passion de la moto ?

A.M. : Étant très jeune mon papa faisait et a toujours fait de la moto, que se soit comme moyen de transport ou pour le plaisir. J’ai donc été bercé avec ! J’ai grandi et quand j’ai eu l’occasion et les moyens de passer mon permis moto je l’ai fait, et les balades moto ont commencé. Plus je roulais et plus j’avais envie de rouler, seulement la route n’est pas un circuit et je l’ai très vite compris. Le déclic s'est fait il y a un an, lors du GP de France au Mans. Nous étions assis sur les gradins avec mon papa, en train de regarder les plus grands pilotes au monde. Je me suis tourné vers lui et je lui ai dit « c’est ce que je veux faire » je ne veux pas être un simple spectateur mais je veux être l’un des gladiateurs.

Studio M : Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans la moto ? Que ressentez-vous lorsque vous roulez ?

A.M. : La moto est comme une prolongation de nous-mêmes, elle nous caractérise et une fois dessus c’est une réelle fusion. L’homme et la machine ne forment « qu’un ». C’est une sensation unique, une fois en piste plus rien ne compte, il n’y a que la mélodie du moteur et le vent qui vient s’écraser sur le casque qui vous font sentir vivant comme jamais. Je pense que le meilleur mot pour définir ce que je ressens quand je roule est une parfaite « harmonie ».

alexandre martin 2

Studio M : Comment faites-vous pour concilier cette passion et votre vie professionnelle ?

A.M. : Il est vrai que mon temps libre se fait très rare depuis ce début d’année, car entre le travail quotidien et le championnat, cela me demande énormément d’efforts. Mais comme on dit : quand on veut on peut et nous n’avons rien sans rien, il faut donc savoir faire la part des choses, faire beaucoup d’efforts et de concessions.

Studio M : Que représente pour vous votre partenariat avec le groupe SMI ?
A.M. : Le partenariat avec le groupe SMI représente beaucoup  pour moi car c’est avant tout un partenariat de confiance. Je suis vraiment heureux de travailler main dans la main avec le groupe et grâce à vous je réalise cette saison 2016 dans d’excellentes conditions. C’est un énorme plus et une aide majeure dans l’avancée de mon apprentissage au sein du championnat. Vous êtes acteur principal de ma réussite et je ne saurais l’oublier.

Studio M : Que peut-on vous souhaiter pour la suite ?
A.M. : Une bonne saison 2016 avec de constantes améliorations de mes résultats, et je l’espère des participations pour les saisons à venir, avec l’expérience et la sagesse qu’il faudra pour allez chercher la gagne.
 

alexandre martin 4

Tout le groupe Schools of the Media Industry souhaite une excellente continuation à Alexandre Martin.