Actualité Studio M

Thomas Pailler a suivi le BTS Design d'espace de Studio M. Il revient aujourd'hui sur ses années d'études à l'école d'arts appliqués de Montpellier, ainsi que sur son métier de designer.

Studio M : Bonjour Thomas. Pouvez-vous revenir sur votre parcours ?

Thomas Pailler : Je suis rentré à Studio M en 2011. J'ai d'abord fait une Mise à Niveau en Arts Appliqués, puis j'ai poursuivi en BTS Design d'espace de 2012 à 2014. C'est un projet professionnel que j'avais depuis mes 18 ans !

La MANAA m'a été très utile, notamment pour le dessin car j'ai suivi un bac scientifique donc je n'avais aucune base. Puis en BTS, j'ai vraiment renforcé cette matière grâce à l'application du dessin d'architecture. J'ai également approfondi l'histoire de l'art et de l'architecture. J'ai compris que ces matières étaient essentielles pour mon futur métier, car on ne peut créer à partir de rien. On est obligé de s'appuyer sur l'histoire de l'art pour fonder un projet, le mener à bien puis le présenter.

Durant mon BTS j'ai aussi eu quelques matières générales, moins en rapport avec le monde artistique mais toutes aussi importantes. C'est un diplôme complet, donc il ne faut rien mettre de côté !

Suivre un BTS Design d'espace à Studio M Montpellier

Studio M : Qu'est-ce que le BTS vous a apporté ?

T.P. : Un travail ! Aujourd'hui, je suis employé en Île-de-France en tant que Dessinateur en construction dans une société de construction de tous corps d'état. Les matières telles que "Principes de construction et architectures" m'ont énormément apporté pour mon métier. C'est grâce à elles que j'ai appris ce qu'étaient une trémie, un mur porteur... et plus généralement toute la technicité du bâtiment ! Je ne connaissais pas tout ça avant mon BTS c'est pourquoi je dis un grand merci à ma formation. C'était une expérience vraiment enrichissante.

En plus, j'ai fait un stage avec une architecte d'intérieur sur Montpellier. J'ai appris beaucoup de choses durant cette période, notamment les relations avec les clients ainsi que tout ce qui concernait les aménagements intérieurs. 

Studio M : Quels sont les aspects que vous avez appréciés durant votre scolarité ?

T.P. : Le design d'espace ! Mais aussi la formation à tous les logiciels informatiques d'architecture notamment ArchiCAD, qui est assez complexe et difficile à prendre en main.

On nous a aussi appris à mettre en page nos projets, un aspect indispensable pour les vendre. Ça m'a passionné ! De plus, on a présenté des projets à l'oral en histoire de l'art : ça a été un atout considérable pour l'examen du BTS. Sans cette ligne directrice, je crois même que je serais allé droit dans le mur !

Enfin, j'ai apprécié ma relation avec les professeurs. Ils ont toujours fait attention à nos disponibilités ainsi qu'à notre charge de travail. C'est vrai qu'en BTS il y a énormément de connaissances à acquérir, y compris générales. Moi je n'avais absolument pas de soucis avec les matières scientifiques étant donné le bac que j'avais fait, mais c'est vrai que pour les autres élèves c'était assez conséquent... Et puis nos professeurs ont toujours été là pour nous donner des explications. Je trouve qu'on a eu beaucoup de chance.

Du BTS au métier de Designer

Studio M : Avez-vous cherché du travail dès la sortie de l'école ?

T.P. : Après mon BTS, j'ai voulu me consacrer à la maison de ma mère. Je l'ai toujours connue en travaux, pourtant elle en est propriétaire depuis 30 ans ! Quand j'ai eu mon diplôme, j'ai commencé par faire les relevés de toute la maison pour refaire certaines pièces. Pendant quatre mois j'ai fait les plans, effectué les démarches avec les fournisseurs, les artisans... Puis quand elle a lancé le projet et que tout était à peu près en place, je suis rentré en poste en Île de France, en janvier 2015. J'y suis toujours aujourd'hui.

Studio M : Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans votre métier ?

T.P. : La création. On fait de la construction et de la rénovation. Au moment de faire les relevés, j'adore découvrir l'environnement dans lequel je vais intervenir. Bien que mon employeur me donne une ligne directrice, il me laisse la main libre pour mener à bien les projets des clients. J'apprécie d'avoir une partie cadrée tout en conservant de l'autonomie.

Actuellement, nous sommes en train de livrer une médiathèque pour le Val d'Oise. En plus de faire le dessin, je fais également le suivi de chantier. Je me sens un peu seul parfois (rires) mais c'est très intéressant !

design d'espace

(Projet professionnel cession 2013-2014)

Studio M : Qu'est-ce qui vous a poussé à devenir designer ?

T.P. : Les grands espaces. J'aime aussi la couleur blanche, la lumière. Quand j'entre dans un espace, ce qui compte le plus pour moi, ce sont les ouvertures. Si la pièce n'est pas assez en lumière, j'aime imaginer comment la réveiller. La lumière, c'est la vie ! C'est ce qui redonnera le sourire au client et plus généralement à toutes les personnes qui se trouveront dans la pièce.

Studio M : Où puisez-vous vos sources d'inspiration ?

T.P. : Exclusivement dans l'architecture contemporaine, aussi bien française qu'internationale. Ça peut aller de Jean Nouvel à Zaha Hadid, des artistes qui appartiennent tous deux au déconstructivisme. Cependant, elles ont des manières de l'interpréter très différentes.

J'aime beaucoup les formes plus anciennes, du début du XXème siècle comme celles de Le Corbusier, avec des lignes plus carrées ou rectangulaires qui contrastent beaucoup avec ce que l'on peut voir aujourd'hui. Notamment avec Zaha Hadid qui produit des formes très courbées et très arrondies. 

Studio M : Quelles sont les qualités d'un bon designer selon vous ?

T.P. : La première, c'est d'être à l'écoute. Il faut essayer de créer un lien avec le client pour pouvoir faire des choix avec lui. Après il y a aussi la créativité. Il est important de savoir comment se raconter une histoire. Pour créer un appartement ou une maison, il faut penser à comment la personne va y vivre. Se faire un scénario : comment va-t-elle rentrer chez elle ? Quelle est la première pièce dans laquelle elle va se diriger ? Quel va être son mode de vie ?

Il faut aussi savoir proposer des dessins qui sont créatifs dans la mesure où ils sortent de l'ordinaire, mais pas non plus trop brutaux par rapport à l'univers de la personne qui nous consulte.

Studio M : Quels conseils donneriez-vous aux nouveaux élèves de Studio M ?

T.P. : Dans un premier temps d'être à l'écoute des professeurs. J'ai suivi à la lettre tous les conseils que l'on m'a donnés et ça m'a énormément servi. Je leur conseillerais aussi de ne laisser aucune matière de côté, car c'est l'ensemble qui permet d'obtenir le diplôme.

Il ne faut surtout pas lâcher, pour ne pas dire être pugnace ! C'est vrai que c'est parfois difficile : dans ces cas-là, il faut garder le diplôme en tête et ne pas baisser les bras.

Studio M : Avez-vous des projets pour l'avenir ? Que pouvons-nous vous souhaiter ?

T.P. : J'aimerais avant tout revenir en province, donc on peut me souhaiter de trouver un poste en province ! Partir en région parisienne était l'un de mes projets, mais le cadre de vie ne me plaît pas vraiment. Actuellement, mon poste est situé dans le Val d'oise et il me faut 2 heures pour m'y rendre !

En tout cas, je remercie vivement toute l'équipe de Studio M Montpellier de m'avoir fait vivre une aventure hors norme. Devenir designer est un projet que je chérissais depuis mes 18 ans, et que j'ai pu mettre en œuvre à 25 ans. C'est grâce à Studio M que j'ai pu le réaliser.

Merci à Thomas Pailler pour son retour et pour ses conseils à nos futurs élèves ! Retrouvez l'ensemble de ses projets sur son site personnel.