Actualité Studio M

L’ école d’art de Montpellier vous propose de découvrir le parc d’attraction éphémère créé par l’artiste de rue Banksy.

La petite ville de Weston Super Mare est devenue en quelques jours « the place to be ». La raison ? L’artiste Banksy a choisi la petite ville de bord de mer pour sa nouvelle exposition d’envergure. La cité balnéaire a vu arriver une foule d’afficionados du monde de l’art, des fans inconditionnels de l’artiste ainsi que des journalistes du monde entier. L’expo se présente comme une parodie du célèbre parc d’attraction Disneyland. Le nom même est un clin d’œil à l’univers de Walt Disney.*

Une expo qui selon les mots de Banksy est : « […] décousue, incohérente et narcissique [.. ] » à l’image de la société actuelle.

De l’autre côté du miroir

Les visiteurs sont accueillis par des employés moroses, au son des haut-parleurs du parc qui crachotent une musique hawaïenne éraillée. Au fil de leurs déambulations, ils sont amenés à découvrir l’envers du décor. Conçu comme une critique de la société moderne, Dismaland offre une vision chaotique des contes de fées.

Le château est délabré, la princesse victime d’un accident de carrosse est prise en photo par une horde de paparazzi, les canetons de la pêche aux canards sont englués dans une marée noire, les chevaux du carrousel sont transformés en lasagnes et les petits bateaux électriques sont entourés de migrants en train de se noyer.

Les visiteurs découvrent avec une excitation non dissimulée, un parc d’attraction chaotique et un brin glauque où chaque attraction fait écho à un problème de société. Mais en dépit de l’ambiance lugubre qui semble régner dans le monde imaginé par Banksy, les visiteurs semblent tous plonger dans la même vision extatique.  

 

Vous êtes intéressé par le monde de l’art ? Découvrez nos formations en art et en communication visuelle.

 

*Dismay signifie consternation en anglais.

Source : Le Monde