Actualité Studio M

Invités à l’occasion du festival Willstock Jam Festival, organisé par l’association Beaujolais Hills, nos étudiants ont réalisé une captation des concerts.

De la théorie à la pratique, voilà un adage qui sied particulièrement à Studio M.

Quelques semaines avant le début de leurs examens ou de leurs stages, Lucie Guillet et Léo Rulliere deux étudiants en première année du BTS audiovisuel option métiers de l’image, ainsi que Léo Rolly, étudiant en deuxième année, ont eu l’occasion de plonger dans le tourbillon infernal des festivals. Invités à l’occasion du festival Willstock Jam Festival, organisé par l’association Beaujolais Hills, nos étudiants ont dû faire valoir toutes leurs capacités, afin de garantir une captation des concerts des plus optimales.

Festival aux consonances électriques, le Willstock Jam Festival a rassemblé pas moins de quatre groupes ce samedi 11 mai au Clacson à Oullins.Salle atypique de proximité, aux forts accents rock, le Clacson est le lieu idéal pour tous les groupes désirant se produire dans un environnement propice aux effusions soniques. Le Clacson est aussi le terrain de jeu professionnel particulièrement indiqué quant à l’apprentissage et mise en valeur du savoir faire de nos étudiants en termes de réalisation.

L’affiche du Willstock Jam Festival est une sorte de prélude au festival de plein air organisé au mois de juillet sur les collines du Beaujolais et porte le nom éponyme de l’association. Articulée autour donc de quatre groupes dont Jose and the Wastemen, Fly Dragon Fly, One Mile An Hour et d’Appalochian Karma, nos chers étudiants de Studio M ont dû assurer les premières sessions et prises de vues de cette affiche éclectique.

Travail de fond et de forme, la captation vidéo nécessite une organisation pointilleuse de longue haleine. En effet, loin de se contenter d’une soirée de captation, les étudiants du BTS Image ont ainsi passé plusieurs heures en compagnie des organisateurs pour parfaire le choix du matériel, dispositions et angles des caméras, rendus sonores et précisions de cadrage… Aucune place n’est donc laissé au hasard, pour un travail minutieux d’équipe. Non contents de gérer les contraintes liées aux demandes de la production/organisateurs, les étudiants ont travaillé ensemble, partageant leurs idées et limites techniques. Nous espérons ainsi retrouver rapidement leurs réalisations, une fois le long processus du montage effectué, sur le site de Beaujolais Hills ou prochainement sur Youtube.