Un pas de plus pour le Gaming aux Jeux Olympiques ? - Actualité - Studio M
Zwwift

Un pas de plus pour le Gaming aux Jeux Olympiques

C'est un serpent de mer qui va peut être (enfin) voir le jour. Les épreuves de e-sport pourraient, dans les prochaines années, intégrer les épreuves olympiques. L'idée d'une arrivée rendue probable par les récentes déclarations de l'actuel directeur des sports du Comité International Olympique (CIO). 

Alors que le programme olympique des épreuves pour Paris 2024 est déjà bouclé, les premières compétitions de sports virtuels seraient toujours possibles pour les Jeux Olympiques de 2028. 

Zwift, le grand gagnant du confinement 

Des premières précisions ont toutefois été données, excluant les mastodontes League of Legends et Counter-Strike. Pour pouvoir espérer rejoindre la liste des disicplines médaillables, les jeux devront "être des réplications complètes dans un monde virtuel du sport traditionnel". 

Parmi les jeux répondant à ce critère bien précis, Zwift fait figure de logique favori. Grande gagante du confinement, ayant obligé les cyclistes à pratiquer leur sport de prédilection sur home-trainer, l'application recense près de trois millions d'utilisateurs, et peut également se targuer d'avoir déjà un partenariat avec l'Union Cycliste Internationale, avec notamment l'organisation d'un Tour de France virtuel. Un jeu adoubé par les pratiquants, notamment du fait d'un Game Design très apprécié. 

D'autres sports sont également dans la ligne de mire du CIO, avec la sourse à pied, ou encore l'aviron. Autant d'espoirs qui font du jeu vidéo l'un des marchés les plus courtisés du moment, avec des profils Game Designer ou Développeur Jeux Vidéo extrêmement recherchés. 

Intéressé pour rejoindre une formation jeux vidéo ? Découvrez les formations proposées par Studio M